Fintech Mag change de nom et accélère son développement

Logo-Bleu-Noir-2

Fintech Mag est récemment devenu Finance Mag. Le magazine a fait peau neuve et a décidé d’accélérer son développement en nouant un partenariat en mars 2019 avec deux grands groupes spécialisés dans les médias : NetMedia Group (Chef d’Entrepise, Silicon, Daf Mag…) et Reworld Media (Be, Marie France, Télé Magazine…).

Un nouveau magazine papier pour compléter son offre

Finance Mag est un site valorisant les initiatives innovantes dans le domaine de la finance. Avec ce nouveau partenariat il a complété son offre avec le lancement de son magazine trimestriel portant sur différentes thématiques telles que : les talents de la finance, les écosystèmes de la finance en régions ou encore l’innovation.

 

Finance-mag-premier-350x350

Crédits : Finance Mag

Des événements en régions

« Les Clés de la finance », une série d’événements en régions a été mise en place afin d’offrir une tribune médiatique à l’écosystème de la finance en région. La première étape de la série a eu lieu le 13 mai 2019 à Bordeau et a réuni plus de 500 professionnels du secteur.

 

Source : Finance Mag

Chut ! Le magazine à l’écoute du numérique

share
Crédits : Les Chuchoteuses

Chut ! est un magazine de société qui interroge notre façon d’utiliser les technologies.

Addiction aux écrans et aux réseaux sociaux, fake news, le manque de femmes dans le numérique ou encore la démocratie participative et #MeToo … Chut traite un large choix de sujets lié au numérique.

Chut ! lance à la rentrée 2019 son format papier sous forme de magazine mensuel illustré d’une centaine de pages.

L’objectif : rendre le numérique accessible à tous.

Le guide des grilles 2019/2020 de France Inter, RTL, RMC et Europe 1

Lundi 26 Août 2019, à l’occasion de leur rentréeles stations généralistes lançaient leur nouvelle grille 2019/2020  :

190823043344770107

Crédits : Pure Médias

Globalement la nouvelle grille n’a pas subi de changement majeur, excepté pour Europe 1 qui, pour la troisième année consécutive, a revu en la quasi-totalité de ses programmes.

Retrouvez tous les changements ici

IA & médias… Après les articles générés automatiquement, les fake news?

Famille squareFamille cocci

(Images du Robot Flint – Copyright Benoit Raphaël)

 

Lu  le 19/02/19 sur le profil LinkedIn de Benoit Raphaël expert en innovation digitale et média, journaliste, blogueur et entrepreneur. Il est aujourd’hui « éleveur des robots Flint » qui crawlent le Web à la recherche de mots clés qu’on leur a donné et qui en rapportent les meilleurs articles.

Des articles écrits par des « robots » existent déjà… mais des fake news c’est une nouveauté.

« Une intelligence artificielle générant automatiquement de faux articles ? C’est possible. Les chercheurs d’Open AI (structure financée par Elon Musk pour une IA « bienveillante ») ont refusé de publier l’intégralité de leurs travaux de peur qu’ils ne soient exploités pour générer automatiquement des fake news à l’infini. L’IA a été entrainée sur Internet et parvient, de façon assez bluffante, à inventer la suite d’un texte dans le style du journaliste, y ajoutant de fausses citations de personnes connues ou de faux faits. En fait , on pourrait plus parler d’un générateur de science-fiction. Un article du site bigdata.fr dit de cette IA qu’elle est « maléfique », mais c’est oublier que les algorithmes de prédiction ne font jamais rien d’autre que d’essayer de faire « tout comme les humains » mais en plus simple. Au début des années 2000, le « contenu généré par l’utilisateur » préfigurait une période de grande richesse mais aussi de grand chaos et allait donner beaucoup de fil à retordre aux médias. Demain, le « contenu généré par l’ordinateur » pourrait bien multiplier à l’infini les informations disponibles sur Internet dans un relativisme absolu. Et là, il nous faudra peut-être faire appel à des robots journalistes pour trier le vrai du faux. Vertige. » Lire les commentaires à ce post directement sur LinkedIn. https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6503165924864978944

 

 

Audience numérique en hausse pour France Culture

Un début d’année pour France Culture  en forte augmentation sur le numérique

6,5 millions de vidéos vues* (Décembre 2018)
🎧 24.3 Millions de podcasts téléchargés (Janvier 2019)
📱💻🖥️10.6 Millions de visites tous supports confondus (Janvier 2019)

Sur les réseaux sociaux France Culture rassemble :
– 1,5 million de fans sur Facebook
– 598 000 followers sur Twitter

Sources :
https://www.franceculture.fr/medias/un-debut-dannee-pour-france-culture-en-forte-augmentation-sur-le-numerique

Résultats Médiamétrie – ACPM Décembre 2018 et Janvier 2019

Cartographie des groupes de presse français par Le Monde Diplomatique

medias français -blog.pngSource : monde-diplomatique.fr

A quel groupe de presse, quelle entreprise ou quel particulier appartient quel média ?

Le Monde Diplomatique répond à la question en publiant depuis 2016 l’infographie « Média : qui possède quoi ? ». Cette infographie est régulièrement mise à jour. Elle « assemble les faits et les chiffres concernant la propriété des grands moyens de communication, à l’exclusion des médias indépendants. »

Selon le Monde Diplomatique la « liberté de la presse se réduit bien souvent à la liberté des entreprises d’acheter et de vendre la presse ».  La pléthore de titres de presse française ne serait donc pas garante de la liberté de la presse si on regarde le nombre très restreint de propriétaires de presse.  Dans quelle mesure un propriétaire de titre de presse influence le contenu du média ? Vaste question à laquelle je n’ai pas la réponse. Sans partager le point de vue du Monde Diplomatique sur ce sujet nous trouvons intéressant de faire connaître leur infographie. Sa lecture numérique n’est pas aisée mais elle est disponible sur papier pour 10 Euros. Commandez-la sur le site du Monde Diplomatique.

 

Qui sont les journalistes aujourd’hui en France ?

35 047 cartes de presse ont été distribuées en 2017…

Qui sont les journalistes français ?

Voici quelques éléments de réponse, publiés sur le site de la Commission de la Carte d’Identité des Journalistes Professionnels (CCIJP) en janvier 2018 :

  • 47% des journalistes sont des femmes, 53% sont des hommes.1
  • Sur les 35 047 cartes attribuées, seules 1673 l’ont été pour la première fois, dont 300 à des jeunes diplômés. 33 374 cartes ont donc été renouvelées.2
  • C’est en Île de France que ce situent la majorité des journalistes accrédités (58% d’entre eux). En région, parmi les 42% des journalistes provinciaux, la Bretagne (8%), le Rhône (7%), et l’Aquitaine (6%), tirent leur épingle du jeu.
  • Globalement, le nombre de cartes attribuées a plutôt baissé ces dernières années, depuis 2009, en revanche, le nombre de nouvelles cartes attribuées a très légèrement augmenté ; on observe également que l’écart entre les hommes et les femmes tend à se réduire.

3

Source : http://www.ccijp.net/article-33-cartes-attribuees-en.html