Digital Report 2019 : e-Sport et live streams de jeux vidéo sont les grands gagnants du divertissement

La plateforme de gestion des médias sociaux Hootsuite, et l’agence internationale We Are Social ont récemment publié le rapport « Digital en 2019 » pour le deuxième trimestre de l’année. Cette mise à jour présente les principaux enseignements : vidéos, eSports et live streams… les contenus vidéos sont devenus les nouveaux modes de divertissement.

Les contenus vidéo ont de l’avenir dans le domaine du divertissement 

La vidéo est devenue le nouveau mode de divertissement, notamment dans les pays asiatiques. Les vlogs, les live streams ou encore le streaming de films et séries sont plébiscités. Rappelons que le nombre total d’internautes actifs dans le monde s’élève à 4,3 milliards* soit 56 % de la population mondiale, estimée à 7,7 milliards de personnes.

93 % des internautes – soit 4 milliards de personnes – regardent des vidéos en ligne

1

93 % des internautes actifs dans le monde indiquent regarder des vidéos en ligne tous les mois, ce qui représente 4 milliards de personnes. En comparaison, seulement 70 % utilisent des services de streaming musicaux.

De même 51 % déclarent regarder des vlogs (blogs sous forme de vidéo) de leurs influenceurs préférés chaque mois, ce qui représente 2,2 milliards d’individus.

L’e-Sport plébiscité par les adolescents – L’Asie en tête 

2

D’après les dernières données de GlobalWebIndex, 32 % des internautes âgés de 16 à 24 ans déclarent avoir récemment regardé un tournoi d’e-Sport, ce qui représente 1,4 milliard d’internautes. Viennent ensuite les 25-34 ans avec 1,3 milliard de personnes (30 %), les 35-44 ans avec 823 millions de personnes (19 %), les 45-55 ans avec 433 millions de personnes (10 %) et les 55-64 ans avec 260 millions de personnes (6 %).

En comparaison les internautes de 16 à 24 ans se retrouvent en dernière position lorsqu’il s’agit de regarder des sports plus « conventionnels » tels que le football ou encore les courses automobiles : 31 % se disent intéressés soit 1,3 milliard de personnes contre 33 % pour les 25-34 ans et 34 % pour les 35-44 ans, les 45-54 ans et les 55-64 ans.

3

La moyenne mondiale d’internautes ayant regardé un tournoi d’e-Sport est de 22 % et la championne dans cette catégorie est la Chine, qui se place en première position avec 40 %. L’Asie du Sud-Est est la plus forte consommatrice d’e-Sport avec la Chine, le Vietnam, les Philippines, l’Indonésie, la Thaïlande et l’Inde aux premières positions.  La France quant à elle est loin derrière avec 7 %.

Les live streams de jeux vidéo, nouvelle source de divertissement 

4.jpg

Le « game spectating » prend également de l’élan. Cette pratique consiste à regarder des participants de jeux vidéo en temps réel. Bien que les live streams concernent d’abord les internautes de 16 à 24 ans (environ 1,9 milliard soit 44 % du nombre total d’internautes), les 25-34 ans et les 35-44 ans semblent également touchés par cette nouvelle forme de divertissement. Les 25-34 ans représentent 1,6 milliard d’internautes et les 35-44 ans, 1 milliard.

5

Alors que la moyenne mondiale est de 29 %, les Philippines se placent en première position avec 49 % et la France, loin derrière, avec 11 % ayant déclaré avoir regardé un live stream de jeux vidéo ces derniers mois.

*La méthode de sourcing et de calcul a évolué par rapport au précédent rapport. De ce fait les chiffres ne sont pas comparables

Le rapport Hootsuite est disponible dans son intégralité ici : http://bit.ly/2Hp020U

Fintech Mag change de nom et accélère son développement

Logo-Bleu-Noir-2

Fintech Mag est récemment devenu Finance Mag. Le magazine a fait peau neuve et a décidé d’accélérer son développement en nouant un partenariat en mars 2019 avec deux grands groupes spécialisés dans les médias : NetMedia Group (Chef d’Entrepise, Silicon, Daf Mag…) et Reworld Media (Be, Marie France, Télé Magazine…).

Un nouveau magazine papier pour compléter son offre

Finance Mag est un site valorisant les initiatives innovantes dans le domaine de la finance. Avec ce nouveau partenariat il a complété son offre avec le lancement de son magazine trimestriel portant sur différentes thématiques telles que : les talents de la finance, les écosystèmes de la finance en régions ou encore l’innovation.

 

Finance-mag-premier-350x350

Crédits : Finance Mag

Des événements en régions

« Les Clés de la finance », une série d’événements en régions a été mise en place afin d’offrir une tribune médiatique à l’écosystème de la finance en région. La première étape de la série a eu lieu le 13 mai 2019 à Bordeau et a réuni plus de 500 professionnels du secteur.

 

Source : Finance Mag

27 décideurs de l’industrie témoignent de leur expérience dans le dernier ouvrage de Quentin Franque et Benoît Zante

Les défis de la transformation digitale
de Quentin Franque et Benoît Zante 

lesdéfisdelatransformationdigitale.jpeg

Crédits : Editions Dunod

Préface de Clara Gaymard, co-fondatrice de RAISE France Postface de Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance 

Synopsis :

Des centres de recherche de Pierre Fabre en Occitanie, aux ateliers alsaciens où sont assemblées les lunettes de la startup Sensee, en passant par la Digital Factory de Michelin à Lyon, ou les usines d’Armor à Nantes, une trentaine de dirigeants ont accepté d’ouvrir leur porte à Quentin Franque et Benoit Zante.

Anecdotes, retours d’expérience, vision stratégique, réussites et échecs : ils partagent en toute transparence les enjeux et les défis qu’ils doivent relever au quotidien pour s’adapter à la transformation de leurs métiers et aborder les décennies à venir avec toutes les cartes en main.

En croisant les regards et les perspectives, ce livre détaille les grandes lignes de la transformation numérique de l’industrie, en donnant la parole à ceux qui sont à la manœuvre.

Vous pouvez commander le livre ici

Chut ! Le magazine à l’écoute du numérique

share
Crédits : Les Chuchoteuses

Chut ! est un magazine de société qui interroge notre façon d’utiliser les technologies.

Addiction aux écrans et aux réseaux sociaux, fake news, le manque de femmes dans le numérique ou encore la démocratie participative et #MeToo … Chut traite un large choix de sujets lié au numérique.

Chut ! lance à la rentrée 2019 son format papier sous forme de magazine mensuel illustré d’une centaine de pages.

L’objectif : rendre le numérique accessible à tous.

Le guide des grilles 2019/2020 de France Inter, RTL, RMC et Europe 1

Lundi 26 Août 2019, à l’occasion de leur rentréeles stations généralistes lançaient leur nouvelle grille 2019/2020  :

190823043344770107

Crédits : Pure Médias

Globalement la nouvelle grille n’a pas subi de changement majeur, excepté pour Europe 1 qui, pour la troisième année consécutive, a revu en la quasi-totalité de ses programmes.

Retrouvez tous les changements ici

Conférence « Entrepreneurs et burnout, la fin du tabou » par Margaux Terrou de Her’oes

Être entrepreneur semble être devenu LA solution à tous les problèmes : vous n’aimez pas votre job ? Créez votre société. Vous voulez gagner plus ? Créez votre société. Vous avez envie de plus de liberté et vous êtes en quête de sens ? Créez votre société. Une fois cela fait, plus aucune raison de se plaindre.

Beaucoup de personnes vantent l’entrepreneuriat mais peu préviennent des risques psychosociaux (RPS) que cela peut entraîner.

0

Margaux Terrou, Présidente de Her’oes

Le 27 Juin dernier, Margaux Terrou, Présidente de Her’oes,  a abordé lors de sa conférence au Village by CA de Paris, tout ce qui se passe en nous d’un point de vue émotionnel lorsque l’on “passe le pas”, afin de savoir repérer, mais surtout de savoir prévenir, les signes d’alerte ; et tenter d’éviter un burnout.

Voir la conférence : https://www.youtube.com/watch?v=r3yHZeWcioQ

Sodexo s’appuie sur les services managés d’InterCloud pour mieux contrôler sa connectivité au Cloud   

Cas client Sodexo InterCloud complet (PDF)

InterCloud, expert de la connectivité « software-defined », a été choisi par Sodexo pour mieux contrôler sa connectivité au Cloud. Le groupe Sodexo a franchi une nouvelle étape en passant d’une stratégie « Cloud First » à une approche de type « Cloud by Design ». Avec l’aide d’InterCloud, l’entreprise considère désormais Microsoft Azure comme une extension de ses propres datacenters.

Témoignage vidéo de Bruno Hémont, CTO de Sodexo :

Cas client Sodexo InterCloud complet (PDF)

Le challenge 
En 2018, le groupe Sodexo a lancé le projet de migrer massivement ses applications sur le Cloud Microsoft Azure. Le défi du projet de cloud hybride est de pouvoir migrer ces applications on-premise vers Azure, sans impacter la disponibilité et la performance de leur accès par les utilisateurs finaux. La solution technique était de provisionner des liens réseau directs vers les datacenters Microsoft via le service ExpressRoute pour chaque région géographique (Europe, Amérique et Asie Pacifique).

Le bénéfice client 
La DSI de Sodexo ne souhaitant pas gérer elle-même l’ensemble ces liens réseau ExpressRoute vers les datacenters de Microsoft pour les trois plaques géographiques, InterCloud apporte une solution globale totalement managée qui, en outre, est pilotable par API. Ainsi, Sodexo bénéficie de visibilité et de contrôle sur l’ensemble de ses liens vers Azure grâce à des services de connectivité software-defined.

Les raisons du choix d’InterCloud 

  • Simplicité : Offre managée de bout-en-bout (guichet unique) et gestion du routage dynamique (BGP) entre les utilisateurs Sodexo et les data centers Microsoft Azure,
  • Performance : Engagements (SLA) forts sur la connectivité vers Microsoft Azure,
  • Sécurité : Connectivité privée disponible partout dans le monde et services de sécurité réseau additionnels NFV,
  • Contrôle : Mise à disposition d’un portail et d’API de pilotage des liens permettant une approche Software-Defined Network,
  • Neutralité technologique : Un fournisseur neutre vis-à-vis des opérateurs de réseau ou de datacenters permettant de limiter les engagements contractuels.

« En septembre 2018, nous avons confronté différentes offres et nous avons sélectionné InterCloud, d’une part pour sa capacité à livrer un service managé de gestion de l’ensemble des liens vers ExpressRoute que nous souhaitions déployer, et d’autre part, sur sa capacité à répondre sur tous nos points de présence, ce que ne pouvaient pas faire les opérateurs historiques. » En outre, plutôt que d’opter pour de liaisons point-à-point, Sodexo privilégie une offre de services managés via une plateforme, ne souhaitant pas opérer en 24/7 ses ressources IT en interne. « En outre, le recours à InterCloud est un moyen pour Sodexo de garder son indépendance vis-à-vis des opérateurs », explique Florent Trécourt, Global Network Architect au sein de la direction IS&T monde chez Sodexo.

« Nous sommes très fiers d’accompagner Sodexo à la migration de ses applications vers Microsoft Azure et au déploiement de sa plateforme de services IT. Les services software-defined d’InterCloud garantissent un accès fiable, performant et sécurisé de bout-en-bout, et permettent ainsi à la DSI de garder le contrôle sur son infrastructure tout en offrant de la flexibilité à ses utilisateurs. » conclut Jérôme Dilouya, PDG d’InterCloud.

 

InterCloud est l’expert de la connectivité software-defined, qui permet aux multinationales d’accéder à leurs ressources Cloud de manière rapide, fiable et sécurisée.  En fournissant un accès flexible et transparent au Cloud, InterCloud assure aux entreprises un contrôle absolu sur leurs applications. Plus de 50 d’entre elles font confiance à InterCloud pour apporter la réponse adaptée aux enjeux de sécurité et de conformité liés à l’hybridation des applications métier.  C’est pourquoi les plus grands fournisseurs de Cloud, comme Amazon Web Services, Microsoft, Google Cloud, Salesforce, ServiceNow, IBM Cloud, SAP, Outscale, Oracle Cloud et Alibaba Cloud ont rejoint la plateforme InterCloud.

 

 

Télétravail et Flex Office : vers un collaborateur nomade?

79,2% des entreprises pratiquent le télétravail et 52,6% des entreprises ont complètement déployé le télétravail. 94% des entreprises ayant mis en place le télétravail déclarent leurs salariés satisfaits. _

Etude réalisée par FaberNovel et Bureaux A Partager et disponible ici

Lien vers l’infographie en Haute Définition 

 

Fabernovel et Bureaux à partager_étude_Nomadisme-1_2

Image en Haute Définition 

IA & médias… Après les articles générés automatiquement, les fake news?

Famille squareFamille cocci

(Images du Robot Flint – Copyright Benoit Raphaël)

 

Lu  le 19/02/19 sur le profil LinkedIn de Benoit Raphaël expert en innovation digitale et média, journaliste, blogueur et entrepreneur. Il est aujourd’hui « éleveur des robots Flint » qui crawlent le Web à la recherche de mots clés qu’on leur a donné et qui en rapportent les meilleurs articles.

Des articles écrits par des « robots » existent déjà… mais des fake news c’est une nouveauté.

« Une intelligence artificielle générant automatiquement de faux articles ? C’est possible. Les chercheurs d’Open AI (structure financée par Elon Musk pour une IA « bienveillante ») ont refusé de publier l’intégralité de leurs travaux de peur qu’ils ne soient exploités pour générer automatiquement des fake news à l’infini. L’IA a été entrainée sur Internet et parvient, de façon assez bluffante, à inventer la suite d’un texte dans le style du journaliste, y ajoutant de fausses citations de personnes connues ou de faux faits. En fait , on pourrait plus parler d’un générateur de science-fiction. Un article du site bigdata.fr dit de cette IA qu’elle est « maléfique », mais c’est oublier que les algorithmes de prédiction ne font jamais rien d’autre que d’essayer de faire « tout comme les humains » mais en plus simple. Au début des années 2000, le « contenu généré par l’utilisateur » préfigurait une période de grande richesse mais aussi de grand chaos et allait donner beaucoup de fil à retordre aux médias. Demain, le « contenu généré par l’ordinateur » pourrait bien multiplier à l’infini les informations disponibles sur Internet dans un relativisme absolu. Et là, il nous faudra peut-être faire appel à des robots journalistes pour trier le vrai du faux. Vertige. » Lire les commentaires à ce post directement sur LinkedIn. https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6503165924864978944