Le prochain virus sera cyber et il faut s’y préparer…

Pour Jean-Yves LE DRIAN, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, qui a en a rédigé la préface « une part croissante de nos vies se joue désormais dans le cyber-espace. Dans tous les do­maines, cette nouvelle donne technologique est porteuse d’opportunités inédites, mais aussi de menaces nouvelles ».

Selon Julien ROITMAN qui a dirigé cet ouvrage collectif, « la crise sanitaire, politique, sociale et économique dans laquelle la pandémie de Covid-19 vient de plonger la planète n’a fait que renforcer la dépendance au numérique de chacun, organisations comme individus, avec les MOOC, visio-conférences, télétravail … et accentué notre fragilité en la matière. Au dire de certains d’ailleurs, le prochain virus sera cyber et il faut s’y préparer ».

L’UNION-IHEDN fédère 42 associations régionales ou thématiques qui regroupent les 10.000 anciens Auditeurs de l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale) et du CHEAr (Centre des Hautes Etudes de l’Armement). Pour son président Mario FAURE « elle a pour vocation de contribuer au renforcement de la cohésion nationale par la promotion au sein de la Nation d’une culture de défense et de sécurité.  C’est à ce titre que nous avons décidé depuis 2018 de consacrer des efforts au Cyber comme nous l’avions déjà fait auparavant pour d’autres aspects de la défense du Pays, en créant une commission Cyber-stratégie ».

La stratégie cyber vue sous les angles économique, culturel, sociétal et politique

Constituée d’une quarantaine d’anciens Auditeurs délibérément recrutés dans toutes les régions et issus des horizons professionnels les plus divers, cette commission s‘est livrée à un important travail de réflexion dont les premières conclusions et propositions sont regroupées dans le Livre blanc. Elle a tenté d’apporter une réelle valeur ajoutée en abordant sous un angle nouveau différents aspects de la stratégie cyber, avec un accent mis plutôt sur l’économique, le culturel, le sociétal et le politique.

En matière de numérique comme ailleurs, la souveraineté est la capacité à exercer une autorité et à défendre un espace sur lequel on revendique des droits. Le cyber, quatrième dimension de l’espace national, ne fait pas exception à la règle – avec une différence toutefois : par-delà les responsables à qui sont habituellement confiées les missions régaliennes de l’État, chacun des 67 millions d’habitants de la France est un acteur de la sécurité cyber. Comme il en constitue le maillon faible, c’est clairement l’homme et son éducation à cette discipline qui doivent être au cœur de la réflexion et de l’action future : l’ampleur du défi impose de faire évoluer l’ADN français pour le rendre cyber-résistant sans attendre d’y être contraint par les circonstances. C’est l’affaire d’une génération, vingt ans d’efforts au moins, mais c’est réalisable et il faut com­mencer sans attendre, en s’attachant en priorité aux jeunes, aux PME/PMI/TPE et aux petits organismes territoriaux, segments de population dont le travail de réflexion et de recherche a mis en lumière la vulnérabilité cyber.

Accès au Livre Blanc

Vu sa nature, le Livre blanc Cyber n’est pas commercialisé. Sa reproduction en partie ou en totalité est par contre autorisée, sous réserve de citer la source.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s